chanson de sang

critique : chanson de sang

Il semble qu’il y a une éternité que quelqu’un a commenté sur le site que nous devrions regarder cette série. (Points bonus pour quiconque sait où se trouve ce pourboire …) Donc, depuis, il est assis à l’arrière de ma tête, s’inquiétant juste de ma santé mentale, tout en regardant mon TBR aller et venir. En fait, je l’avais presque oublié quand j’ai trouvé une copie de livre audio disponible dans ma bibliothèque locale. ftw Bibliothèques Publiques une fois de plus.

BLOOD SONG est le premier livre de la série Raven’s Shadow d’Anthony Ryan et semble avoir été son premier roman fantastique publié traditionnellement. Être à la fin de cette lecture et remarquer ce fait m’a fait une sacrée impression. Parce que l’histoire ne se lit pas exactement comme le premier roman publié de quelqu’un et cela me fait réaliser que j’ai probablement raté quelque chose en n’ayant pas accès à ce livre et à cet auteur jusqu’à présent.

Vaelin Al Sorna est un Frère du Sixième Ordre, l’un des rares groupes de personnes qualifiées pour rendre service au royaume et à son roi. Les membres du Sixième Ordre sont formés pour être prêts au combat, pour défendre la foi du royaume et pour défendre ceux qui en font partie. Vaelin est resté avec les frères du Sixième Ordre quand il était encore assez jeune, après que son père l’ait abandonné au lieu de s’occuper de lui après la mort de la mère de Vaelin. C’est un fait qui dérange Vaelin et le pousse à devenir l’un des meilleurs que l’Ordre ait jamais vus.

Lire aussi :  Critique : Coral and Pearl Crown

L’histoire est racontée dans le cadre de Vaelin à l’âge adulte, maintenant connu sous le nom de Killer of Hope, alors qu’il est transporté par bateau dans un autre royaume pour combattre un duel à mort. Ce combat devrait se terminer avec la mort de Vaelin, et alors qu’il voyage vers sa perte, nous apprenons les événements qui ont conduit à ce point, depuis le moment où il a été laissé à la porte du Sixième Ordre jusqu’à maintenant. .

C’est toujours agréable de trouver un auteur qui peut enchaîner les mots assez bien pour que j’oublie le fait que je lis un livre et que j’apprécie simplement l’histoire. M. Ryan fait un excellent travail en nous faisant entrer dans son monde, en le remplissant de l’ampleur, de la profondeur et de la couleur dont un monde pleinement défini a besoin. Il y a de l’espace intégré dans presque tous les aspects du monde. De ses habitants à ses lieux en passant par son histoire, tout est agencé et construit avec finesse.

BLOOD SONG est l’histoire de Vaelin Al Sorna, alors qu’il est élevé et formé en tant que Frère du Sixième Ordre. Un homme de force, d’honneur et protecteur du royaume.

Les personnages sont bien travaillés et bien définis. Vaelin grandit entouré de garçons de son âge qui apprennent et s’entraînent comme lui. Ils grandissent pour avoir un véritable lien de fraternité et de connexion que j’aime voir dans les histoires. Rassembler les gens dans un groupe alors qu’ils se battent et apprennent apporte un niveau d’engagement et de loyauté qui se voit dans tous les aspects de qui ils sont.

Lire aussi :  Bilan : Comment gouverner un empire et s'en tirer

L’élément magique de l’histoire, le chant sanglant du même nom, ne joue qu’un rôle mineur dans ce qui se passe. Un rôle important, sans doute, car l’accès de Vaelin à cette source magique l’amène à prendre plusieurs décisions qui auraient autrement mal tourné pour lui. Cela le conduit également à être protégé à l’occasion par un loup. Cependant, ce n’est rien d’aussi direct ou flashy que ce que vous trouverez habituellement dans d’autres histoires fantastiques. Donc ça ressemble plus à A Song of Ice and Fire dans ce sens, disons Wheel of Time.

Bien que j’aie tendance à apprécier les histoires de nature plus magique (ou du moins spéculative), je ne sais pas si mon opinion générale sur le livre est tombée à cause de ce qu’il contenait ou non. La grande partie de l’histoire qui a coloré mon opinion finale était la quantité d’histoire « concentrée » qu’elle contenait. Je ne rencontre pas très souvent des livres comme celui-ci, où une grande partie de l’histoire semble uniforme et finalement banale, mais elle apparaît de temps en temps. Où même si tout se passe dans un nouveau monde fascinant avec des personnages intéressants, il y a beaucoup d’histoires qui sont trop « quotidiennes » pour le personnage qui m’intéresse, et je finis par perdre beaucoup de mon enthousiasme à ce sujet. Maintenant, quand des choses notables se produisent… Je veux dire, ce type le fait vraiment sortir du parc. Super bien. J’ai adoré ces moments. C’est juste qu’ils finissent par être relativement peu nombreux et espacés, et l’histoire est si grande que je n’ai pas vraiment fini par être trop excité à ce sujet.

Lire aussi :  Critique : Nous chevauchons la tempête

L’auteur est apparemment en train d’écrire une trilogie faisant suite à celle qui commence avec ce livre et continue l’histoire de Vaelin. Je pense vraiment que c’est une histoire avec laquelle je vais continuer, mais pas nécessairement quelque chose avec laquelle je vais me précipiter pour les acheter tous. Oui? Bonne histoire solide que je pense que beaucoup de gens apprécieront. Surtout ceux qui aiment les histoires bien conçues qui prennent leur temps et savourent chaque étape du chemin.

  • Âge recommandé : 16+
  • Langage: parfois fort
  • La violence: Beaucoup de morts et de batailles sanglantes avec du gore occasionnel.
  • Sexe: Plusieurs références et une seule scène avec quelques détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *