Les nouvelles voix de la science-fiction

Critique : Les nouvelles voix de la science-fiction


Amazone

Je cherchais quelque chose de Hannu Rajaniemi depuis un certain temps maintenant. Au moins, il semble que cela fait longtemps que je n’ai rien lu de lui. Un an et demi peut-être ? Donc, même si aucune des histoires de cette anthologie ne venait de lui, j’étais toujours assez excité de la lire quand elle est tombée dans ma pile TBR. C’est, malheureusement, le dernier court métrage de fiction auquel j’aborderai avant un moment. Rien d’autre à l’horizon proche en tout cas.

THE NEW VOICES OF SCIENCE FICTION (Amazon) est une anthologie de vingt nouvelles de science-fiction initialement publiées entre 2015 et 2018. Les histoires représentaient une grande variété de styles d’écriture, de perspectives et d’idées, ce qui correspond exactement à ce à quoi je m’attendais. quand tu plonges dans ce livre. La grande majorité d’entre eux étaient bien écrits et clairs, et même si je ne les ai pas tous vraiment appréciés, je pense que les lire tous a été une bonne expérience dans l’ensemble. D’une manière générale, c’était un très bon exemple de ce qu’on appelle de la bonne science-fiction. Pour moi en particulier, c’était un exemple presque parfait d’histoires de science-fiction qui me rendent vraiment heureux… et d’histoires de science-fiction qui m’ennuient jusqu’au bout de ma patience.

Avec le recul, il est presque comique de constater à quel point il pourrait être simple de délimiter les deux groupes l’un de l’autre. Dans leur grande majorité, ceux que j’ai appréciés ont commencé profondément dans la perspective d’un personnage, et ceux qui m’ont ennuyé ont commencé à la deuxième personne. D’accord, peut-être que tous ceux qui me dérangeaient n’étaient pas écrits à la deuxième personne, mais tous ceux qui étaient écrits à la deuxième personne ont fini par me déranger complètement. Il y en avait aussi quelques autres qui étaient difficiles à lire et qui essayaient généralement d’être trop intelligents et qui se sont retrouvés complètement à côté de la plaque en essayant de raconter une histoire engageante. Beaucoup d’entre eux se sont également terminés de manière très déprimante. Cependant, lire une histoire déprimante n’est pas toujours mauvais, si c’est une histoire bien racontée.

Lire aussi :  Critique : Blood Countess

Si j’avais examiné ces histoires individuellement, je les aurais notées comme ceci:

  • Livres que nous aimons : 3
  • Livres que nous aimons : 3
  • Livres médiocres : 5
  • Livres que nous n’aimons pas : 7
  • Livres que nous détestons : 2

Pour les deux au bas de l’échelle, cela se résumait absolument à une mauvaise écriture. Que ce soit à cause de problèmes de clarté ou d’une mauvaise grammaire ou en sautant au hasard d’un endroit à un autre, l’écriture ne fonctionnait tout simplement pas pour moi. Sérieusement, cela m’a fait me demander pourquoi ils ont été inclus ici et même publiés en premier lieu. Bref, il y avait aussi trois autres histoires qui étaient absolument incroyables. Comme j’aime me concentrer sur les bonnes histoires quand il s’agit de lire de courtes fictions, je vais leur laisser un peu d’amour ici, ainsi que certaines de mes préférées que j’ai « aimées »:

eaux étranges pour Moulins Samantha : Une pêcheuse est prise dans une série de courants météorologiques dispersés à travers l’océan près de la ville où elle vivait. Une fois attrapée, elle est perdue dans le temps, retournant constamment au port d’où elle est partie, seule à divers moments de son histoire et de son avenir. Dans chaque cas, il garde la tête baissée, échange le poisson qu’il a pêché dans l’océan contre les marchandises dont il a besoin pour survivre, puis retourne à l’eau. En cela, elle veut juste éviter d’entendre quoi que ce soit de ses enfants. Au lieu de cela, elle veut revenir vers eux, depuis l’année où elle est partie pour la première fois, et être là pour eux au lieu de savoir ce qu’ils sont devenus sans elle. Très bonne histoire, et bien que je me fiche de la rapidité avec laquelle la décision finale de la femme est arrivée, c’est une histoire que je n’oublierai pas de sitôt. (site de l’auteur)

Franchise pour Alexandre Weinstein : Un homme vit dans le futur où nous sommes tous interconnectés électroniquement les uns avec les autres. Il est en couple avec une femme qui passe souvent du temps loin de la technologie. Il s’agit d’expériences/souvenirs/sentiments « en couches », puis choisit d’exposer ces couches aux autres comme ils le souhaitent. Ceux qui n’ont pas la permission de connaître le nom d’une autre personne ne peuvent même voir qu’un « nom d’écran ». L’histoire tourne autour de la relation entre cet homme et la femme qui évite parfois la technologie. Très beau texte et beaucoup d’idées intéressantes. Rappelez-vous comment j’ai mentionné que certaines des fins étaient déprimantes? C’était l’un d’entre eux. C’était aussi ma préférée des histoires que j’ai « aimées ». (site de l’auteur)

Lire aussi :  Critique : La guerre des coquelicots

Glace pour Rich Larsson : Un garçon vivant sur une planète recouverte de glace se faufile au milieu de la nuit pour observer les baleines se frayer un chemin à travers la glace mince avec un groupe d’enfants locaux coriaces. Son petit frère biologiquement modifié l’accompagne. Grande histoire sur les frères et leur relation car ils transmettent l’émerveillement et la majesté de vivre dans ce monde étranger. Mon deuxième préféré du groupe. De plus, dès la publication de cette revue, elle est disponible sur Clarkesworld à lire gratuitement. J’ai trouvé le lien sur le site de l’auteur. (site de l’auteur)

Notre-Dame de la Route Ouverte pour Sarah Pinsker : Une femme et le groupe pour lequel elle chante font une tournée dans la campagne, jouent pour des fans locaux et essaient de gagner leur vie, mais échouent complètement dans leur tentative. De nombreux groupes se sont tournés vers une grande entreprise de technologie pour diffuser des projections holographiques des concerts d’un groupe dans toutes les régions du monde. Cependant, pour attirer plus de clients, la société de technologie remplira les foules réelles rassemblées autour du groupe avec des « fans plantés » pour améliorer les enregistrements. Le POV déteste l’idée même de cela et fait tout pour ne pas céder malgré les difficultés financières qu’ils traversent. Il aime trop la sensation des vrais concerts pour y renoncer. Je suis généralement déçu des histoires où l’accent est mis sur la musique. Celui-ci, cependant, était absolument génial. Mon préféré du groupe. Et apparemment, l’auteur vient de publier son premier roman l’année dernière. Cela va totalement le hanter. Je vous conseille de faire de même. (site de l’auteur)

Lire aussi :  Critique : Espace Révélation

Une anthologie d’histoires de science-fiction tirées de nouveaux auteurs ces dernières années. Un bon groupe des aspects les plus choquants et ennuyeux du genre.

Alors nous y sommes. Mes favoris du groupe. Quelqu’un d’autre en a-t-il lu? Pas nécessairement de ce livre et pas nécessairement seulement de mes favoris. Je serais intéressé de savoir ce que vous en pensez. De plus, en parcourant le site Web de Sarah Pinsker, j’ai remarqué qu’Alastair Reynolds, l’un de mes auteurs préférés, mentionnait l’histoire, lors de sa première publication, comme sa préférée parmi celles incluses dans la publication. J’ose dire qu’il a aussi très bon goût.

Santé.

  • Âge recommandé : 15+, principalement pour la compréhension
  • Langage: Très rare mais moyennement fort.
  • La violence: Quelques bagarres et menaces de violence/mort
  • Sexe: Quelques références, quelques bisous.

Liste complète des histoires incluses :

Ouverture d’Alexandre Weinstein
La forme de mon nom par Nino Cipri
Utopie LOL ? par Jamie Wahls
Langues maternelles par S. Qiouyi Lu
Dans le lieu de partage de David Erik Nelson
Une série de steaks de Vina Jie-Min Prasad
La vie secrète des robots par Suzanne Palmer
Glace de Rich Larson
Une heure, tous les sept ans par Alice Sola Kim
Jason Sanford Premiers
Tender Loving Plastics par Amman Sabet
Bienvenue dans Your Authentic Indian Experience™ par Rebecca Roanhorse
Les eaux étranges de Samantha Mills
Naissance de Sam J. Miller
Le besoin d’air de Lettie Prell
Robo-Liopleurodon ! par Darcie Little Badger
La création et la défaite de Jacob E. Mwangi par E. Lily Yu
Madeline d’Amal El-Mohtar
Notre-Dame de la Route Ouverte par Sarah Pinsker
Une étude sur les huiles par Kelly Robson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *