Légende

Elite Classic : Légende


Amazone

Après avoir publié notre première page « Best of the Genre », l’un de nos lecteurs nous a suggéré de reprendre quelque chose de David Gemmell. Gemmell est un auteur que je voulais lire comme… hmm, toujours. Dans le passé cependant, j’ai commencé avec Dragonlance, et après avoir essayé cette série pour la première fois, je ne me suis pas vraiment promené dans d’autres livres. Pourtant, il y a un putain de prix qui porte le nom de ce gars (un j’espère jamais est renommé) et cela doit signifier quelque chose d’important, non ? Heureusement, j’ai trouvé une copie légèrement utilisée de Legend dans une librairie locale pour environ quatre dollars (un vol total pour moi !) et j’ai plongé dedans.

LEGEND (Amazon) a été initialement publié en 1984 et est le premier ouvrage publié par l’auteur britannique David Gemmell. L’idée originale de l’histoire au cœur de Legend, l’invasion du royaume de Drenai par une horde massive d’envahisseurs barbares, était une métaphore du cancer qui, selon Gemmell, attaquait son corps. Après avoir découvert qu’en fait, il n’avait pas de cancer, il a oublié l’histoire pendant un moment, ne la reprenant et n’écrivant que le roman que nous connaissons aujourd’hui, après qu’un ami l’ait lu et lui ait dit qu’il était prometteur.

C’est le genre d’ami dont tout auteur en herbe a besoin. Je dis seulement.

La majeure partie de cette histoire tourne autour de deux individus qui se retrouvent pris dans le maelström de l’armée d’invasion de Nadir. Regnak (Rek) Wanderer est un ancien officier qui a quitté l’armée après avoir vu des indices de la guerre à venir. Pas assez courageux pour risquer sa vie une fois de plus, alors il part, mais est plus tard persuadé de revenir pour le combat après être tombé amoureux d’une jeune femme dont le père est également pris dans la guerre à venir. L’autre personnage principal est celui de Druss the Legend. Guerrier aux proportions épiques, Druss a gagné son nom quand il était beaucoup plus jeune avec l’aide de sa hache Snaga, qu’il possédait autrefois. Maintenant dans la soixantaine, vivant seul et désespéré après avoir perdu sa femme quand il était beaucoup plus jeune, Druss est persuadé à travers de multiples expériences de venir en aide aux habitants de Drenai en cas de besoin. Et en effet ils en ont besoin, car le chef des hordes de Nadir n’acceptera d’autre issue que d’écraser toute résistance à son armée.

Lire aussi :  Critique : Le Conquérant immortel

LEGEND est un fantasme héroïque sur Druss la Légende et sa quête pour sauver le peuple Drenai du barbare Nadir. Bonne écriture, bon caractère et amusant.

Il y a une partie de moi qui hésite toujours en lisant de vieux livres comme ceux-ci pour la première fois. Vont-ils résister à l’épreuve du temps ? Seront-ils aussi influents pour moi qu’ils l’étaient pour les personnes qui les ont lus dans leur premier message ? Je peux absolument dire que celui-ci le fait. Il y a de la noblesse, du pouvoir, de l’honneur et de la force dans le personnage de Druss, et de la rédemption, de l’amour et du pardon chez Rek, que les histoires d’aujourd’hui ne commencent même pas à aborder. Il y a aussi (sans surprise pour moi) beaucoup de caractérisations fortes qui ont donné vie à ces individus pour moi. Ce sont des livres comme celui-ci, écrits il y a longtemps et qui ont reçu tant d’éloges, qui confirment mon opinion sur ce qui rend les histoires « bonnes ». Ce n’est pas parce que j’ai des châteaux. Ou qu’il avait de la magie. Pas pour les barbares ou l’action. En fait, pas à cause d’une pièce individuelle ou d’une inclusion, mais à cause de son caractère solide. Les lecteurs aiment les grands personnages, et c’est un parfait exemple de ce fait.

L’un des grands écrivains d’antan, Gemmell nous a donné dans Legend une histoire qui était non seulement géniale à son époque, mais toujours géniale à la nôtre. S’il y a une partie de vous qui aspire à une histoire qui cherche à élever et à inspirer (ce qui peut parfois être difficile à trouver dans le monde de l’édition d’aujourd’hui), alors vous devez mettre ce livre sur votre liste. Que de bonnes choses. Une histoire pour les âges.

Lire aussi :  Critique : La cicatrice d'argent

  • Âge recommandé : 14+
  • Langage: Très rare et moyennement fort.
  • La violence: Beaucoup de mort et un peu de gore. C’est un livre sur une guerre, après tout.
  • Sexe: Une discussion relativement fluide et une scène rapide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *